QUOI DE NEUF SUR POWER BI ? Juillet 2019

QUOI DE NEUF SUR POWER BI ? Juillet 2019

Cet article est le premier d’une longue (en tout cas j’espère) série de billets sur les nouveautés de l’outil.

Bon, si vous avez ouvert Power BI ces quelques derniers jours, vous avez dû voir qu’il avait changé de tête pour préparer ses vacances au soleil !

Mais au-delà de l’aspect purement cosmétique, qu’est-ce qui a changé dernièrement ? Don’t worry, avant de boucler la valise et profiter du soleil, on va tout vous expliquer.

Rassurez-vous, on ne va pas vous faire l’inventaire à la Prévert, mais plutôt se concentrer sur l’essentiel. Allez, c’est parti !

AMELIORATION DE LA NOUVELLE EXPERIENCE DE FILTRES :

Vous vous souvenez que vous avez la possiblité de personnaliser un volet de filtre qui s’affichera à droite du rapport en mode lecture.

Et bien, on peut maintenant faire du full custom pimp my filter mega tuning. On pouvait déjà agir sur ce que voyait/ne voyait pas et filtrait/ne filtrait pas l’utilisateur final, on peut maintenant personnaliser les couleurs, les titres, les fonds, voire le paramétrer dans le thème personnalisé. A quand le son de Carrera GT quand on change un filtre ?

L’ANALYSEUR DE PERFORMANCE :

Encore un nouveau volet que l’on trouve dans le menu « Affichage ». Bientôt on pourra cacher l’intégralité du rapport :

Blague à part, ce nouveau volet va vous permettre d’analyser les éléments les plus lents de votre rapport, et ça c’est pas mal. On chronomètre en ms seconde les temps d’affichage de chacun des éléments et on peut se concentrer sur les plus lents.

Dois-je laisser sur cette page ? Dois-je optimiser mon DAX ? Ce volet va nous aider dans l’analyse et nous permettre d’alléger et optimiser l’ergonomie du rapport.

LA MISE EN FORME CONDITIONNELLE, LE RETOUR :

Vous connaissiez l’échelle de couleur dans les tableaux et le changement de couleur de police par règle. Ce mois-ci cela va plus loin.

Bon, on peut maintenant également changer la couleur du fond, et également avoir des titres conditionnels, mais le plus excitant à mon goût, c’est la possibilité d’appliquer le format conditionnel aux Cartes (pas Géo, mais les « labels ») et aux jauges. Plus besoin d’aller chercher du Custom Visual pour afficher une perf de manière plus visuelle !

AMELIORATION POUR LES INFLUENCEURS CLES :

Certains le savent, c’est un de mes chouchous ce visuel. Et tel un Pokémon au niveau 25, il évolue.

L’un des manques qu’il y avait, c’était sur des nombres qui n’étaient pas des catégories ou des 0/1, tel que le Chiffre d’Affaires, le nombre de ventes, l’analyse ne voulait rien dire (il fallait passer par des rustines).

Maintenant, pour ce type d’indicateurs, on a la possibilité d’analyser les facteurs d’augmentation/de diminution, toujours de manière automatique grâce aux algorithmes de Microsoft.

De plus, le regroupement de données est disponible pour les segments. Le visuel va pouvoir regrouper certaines données pour en créer une catégorie.

Par exemple, « J’ai 3 fois  plus de chances de vendre si mon prix de vente est situé entre 90 et 100€ ».

L’EXTRACTION INTERRAPORT :

Ça, ça va changer pas mal de choses…

Ok, imaginons : je suis des performances de commerciaux par action commerciale.

Par ailleurs, j’ai un autre rapport qui va contenir les données RH de ces mêmes commerciaux. Taux d’absence, congés pris, etc.

Cette fonction va me permettre à l’aide d’un clic droit, sur le nom de mon commercial de mon premier rapport, d’aller filtrer mon second rapport avec ce même commercial et d’afficher ses statistiques RH.

Pour cela, il suffit d’avoir le même nom de Table et de champ dans les deux rapports, et que ces mêmes rapports soient sur le même espace de travail.

On peut donc imaginer également diminuer ces jeux de données de manières à gagner en performance et de naviguer entre les rapports de cette manière.

NAVIGATION DANS LES APPS :

Le service a également pas mal évolué. On voit arriver la démocratisation des Dataflows ou l’apparition du partage et de la certification de Datasets. Parmi ces évolutions, d’un point de vue purement métier, on voit l’apparition d’un menu de navigation côté Apps. On peut donc, comme son nom l’indique créer un menu qui affichera les différents rapports et tableaux de bord que l’utilisateur final verra.


Voilà, j’ai fait un peu le tour des grosses nouveautés du trimestre.

On pourrait ajouter plein de trucs, comme l’aide aux formules Power Query, ou l’icône d’info-bulle en en-tête, mais au moins, on a vu le principal.

Sur ce, bonnes vacances pour ceux qui en ont, bons développements aux travailleurs, et moi je vais me faire un mojito !

Partager cette publication