Comment monétiser vos datas ?

Comment monétiser vos datas ?

Aujourd’hui, les entreprises ont accès à une grande quantité de données extrêmement convoitées à propos de leurs clients tels que : leurs moments de vie, leurs habitudes de consommation, de navigation, leurs centres d’intérêts, etc... Cependant, selon une étude menée par les analystes de A.T. Kearney, seule une entreprise sur 12 monétise ses données. Savez-vous que sous réserve que vous rendiez ces données exploitables et en phase avec les exigences liées à la protection des données personnelles (RGPD), vous êtes en mesure d’en tirer profit ? 

Si vous avez évalué vos données et déterminé que vous pourriez potentiellement les monétiser, votre prochaine étape consiste à déterminer comment créer réellement un produit vendable sur la base de vos datas. Ce processus peut être déterminant. Le voici divisé en cinq étapes :

1-Identifier les sources de datas disponibles

Déterminez les données dont vous disposez ainsi que les autres informations dont vous avez besoin, le cas échéant, pour que ces données soient valorisables aux yeux d’un annonceur ou pour en améliorer leur valeur. Cette étape consiste essentiellement à dresser un bilan des datas que vous détenez pour prendre le recul nécessaire À ce stade, vous devriez commencer à réfléchir à la manière dont une personne, un client pourrait utiliser ces datas afin d’identifier toute autre information que vous souhaitez collecter pour les rendre plus commercialisables. 

2-Organisez vos données

Dans cette étape, vous devrez organiser vos données sous une forme facilement utilisable. Cela nécessite, entre autres, d’unifier, de connecter, d’attribuer, de structurer et de valider vos données. Au cours de cette partie du processus, vos données commenceront à ressembler à un produit que les potentiels annonceurs voudront acheter. 

C’est un domaine dans lequel une plate-forme de management de données, ou DMP, et d’autres services, seront particulièrement utiles. Une DMP vous permettra de rassembler toutes vos datas en un seul endroit, de les organiser, les segmenter, les compter et de les préparer pour l’analyse et le transfert. 

3-Effectuer des recherches et des analyses

Ensuite, vous devrez analyser vos données afin de pouvoir identifier le potentiel de celles-ci. Plusieurs facteurs sont déterminants, tels que la fiabilité, le volume ou encore la fraîcheur de vos datas. 

Lorsque vous commencerez à vendre vos données, vous communiquerez ces avantages aux acheteurs potentiels pour les aider à comprendre leur potentiel et leur intérêt et accroître la performance de vos futurs clients. Ces avantages pourraient inclure des informations sur la démographie des clients, leurs intérêts, leurs préférences et leurs comportements en ligne, ainsi que la fiabilité de la source de collecte, le volume, etc. 

Vous devrez également tenir compte des différentes contraintes juridiques liées à ces données, en particulier s’il s’agit de données personnelles. En effet, la traçabilité du consentement des personnes à utiliser ces datas pour cette finalité est primordiale et ne fera qu’accentuer l’aspect qualitatif de vos précieuses données. 

4-Fixer les conditions et les prix

Au cours de cette étape, vous allez déterminer comment les acheteurs accéderont aux données, comment définir les conditions de tout accord et comment votre tarification fonctionnera. Dans cette étape, vous devez prendre en compte toutes les limites juridiques et de confidentialité, que vous devez équilibrer en autorisant l’accès et créant de la valeur. 

Vous devrez également déterminer la valeur de vos données et leur prix. Voici les deux principaux types de tarification des produits de data : 

  • Tarification basée sur les coûts : basée sur le coût que vous avez engagé pour créer le produit de données plus une majoration. 
  • Tarification basée sur la valeur : basée sur la rareté, la pertinence et valeur que le client tirera des données, par conséquent sur ce qu’ils sont prêts à payer. 

Les facteurs de tarification à prendre en compte comprennent le volume de données, la fréquence à laquelle vous les avez collectées, l’exhaustivité de l’ensemble de données, la rareté de l’information, son organisation, sa fiabilité et leur valeur « marché ». 

5-Finalisation du produit

Une fois que vous avez une compréhension approfondie des datas que vous détenez, vous pouvez l’intégrer dans vos offres marketées et proposer tous les services connexes que vous pourriez potentiellement offrir, tels que des mises à jour en temps réel et une aide à l’analyse. Il est probable que votre produit sera personnalisable, de sorte qu’il puisse inclure différents jeux de données en fonction des besoins de chaque acheteur. 

6 – Quatre façons de monétiser les données

Maintenant que vous avez identifié les datas que vous souhaitez monétiser, comment allez-vous réellement les vendre 

Pour tirer parti des avantages économiques de la collecte de données, vous pourrez probablement vendre vos données sur une bourse (open auction) ou les vendre à titre privé (private deal). Ces deux options seront déclinables sur les différents canaux que vous souhaitez mettre en place : emailing, display, etc. Vous pouvez également vendre des données brutes. 

Utilisation d’un échange de données : Une méthode de vente de données consiste à rejoindre un réseau de données ou un marché dédié à l’achat et à la vente de produits de données (AD Network). Si vous n’avez aucune piste dacheteurs potentiels, vous pouvez utiliser l’un de ces réseaux pour les trouver. L’avantage est que les acheteurs viennent directement se servir dans les données que vous avez préalablement mises à disposition et configurées. L’inconvénient est que vous n’avez pas autant de contrôle sur le processus malgré le fait que vous puissiez refuser l’accès à ces données à certains acheteurs via leur nom, secteur d’activité et autres critères mis à disposition par la place de marché 

Utilisation d’une place de marché publique : Il s’agit de mettre à disposition d’un marché ouvert dit Ad Exchange, votre data ou vos espaces publicitaires à un tarif fixé au préalable ou libre afin de les monétiser. Un ad exchange est une plateforme automatisée de vente et d’achat d’espaces publicitaires Internet sur laquelle se rencontrent les demandeurs d’espaces (annonceurs, agences média et réseaux de reciblage) et les offreurs (sites supports éditeurs, réseaux, régies). Sur un ad exchange, l’activité de vente / achat des espaces publicitaires et de la data se fait généralement en RTB (Real Time Bidding ou enchères en temps réel). 

Utilisation d’une place de marché privée : Si vous avez déjà des acheteurs potentiels à l’esprit, vous pouvez choisir de vendre votre produit à titre privé. Vous passerez par une plateforme de vente de vos données appelée Sell Side Platform (SSP). Une SSP est une plateforme permettant aux éditeurs d’automatiser et d’optimiser la vente de leurs espaces publicitaires. Vous aurez plus de contrôle sur la transaction et n’aurez pas à passer par un tiers. Vous pouvez contacter directement un acheteur éventuel et vous renseigner sur une vente. Vous pouvez également créer un marché privé, qui ressemble à un échange public, sauf que vous créez vous-même l’échange et n’invitez qu’une sélection d’entreprises à enchérir sur votre produit. Certaines solutions exploitent des marchés privés sur lesquels vous pouvez vendre des données de tiers directement aux utilisateurs participants, tout en gardant le contrôle sur les prix et autres conditions. 

La place de la SSP dans l’éco-système RTB selon Quantcast : 

 

Données brutes contre informations : Certaines entreprises vendent l’accès aux données alors que d’autres en conservent le contrôle exclusif et proposent plutôt de partager les informations qu’elles ont obtenues. Vous pouvez proposer les résultats des analyses que vous avez déjà effectuées ou, si vous avez des ressources et le personnel nécessaire, procéder à l’utilisation de vos données pour résoudre des problèmes spécifiques et générer des analyses personnalisées en vous servant de la puissance d’une DMP par exemple.

 

Pour parvenir à un objectif de monétisation de la data, toute la chaîne de la donnée est ainsi à considérer :

  • Cartographie de la donnée
  • Data engineering : permettant d’identifier et de préparer la data, l’extraction et le stockage
  • L’exploitation du capital data par l’analyse de son potentiel
  • La mise en place de plateforme et outil dédié
  • Le transfert
  • La création d’un produit data propre et commercialisable

Dans ce type de projet mieux vaut être accompagné à toutes les étapes par un cabinet de conseil spécialiste de la donnée. D’un point de vue fonctionnel, un regard externe et proposant des techniques d’animation innovantes vous permettra d’affiner et préciser vos besoins en termes d’objectifs de commercialisation, choix de plateformes, définitions des offres. Vous pourrez aussi vous appuyer sur des experts pour procéder à la cartographie et l’identification des données concernées. Une fois ce cadrage réalisé et le périmètre des données à exploiter défini, des experts techniques réalisent la mise en œuvre  concrète du projet, explorent et préparent les données, mettent en place les architectures de stockage et les transferts et de données.

Projet sécurisé, défini, et techniquement fiable !

Partager cette publication