Comment créer des cartes géographiques personnalisées dans Power BI Desktop ?

Comment créer des cartes géographiques personnalisées dans Power BI Desktop ?

 

Quand on utilise un visuel Carte de formes; cela permet de présenter des régions sur une carte à l’aide de la couleur. Le  principal objectif : mettre en place  des comparaisons relatives de régions sur une carte en leur appliquant une couleur différente selon l’indicateur affiché.

Les visuels Carte de formes reposent sur les cartes ESRI/TopoJSON, ce qui permet de pouvoir utiliser des cartes personnalisées tel que

• Des cartes géographiques.

• Des plans de disposition des places.

• Des plans et bien plus encore.

 

Ce visuel permet également de filtrer le rapport sur la (les) région(s) souhaitée(s) en cliquant simplement sur cette (ces) dernière(s).

 

 

 

1. Comment activer le visuel Carte de formes :

L’élément visuel « Carte de formes » est en version préliminaire et doit être activé dans Power BI Desktop.
Pour activer l’élément visuel Carte de formes, sélectionnez Fichier > Options et paramètres > Options > Fonctionnalités en version préliminaire, puis cochez la case Visuel Carte de formes. Vous devez redémarrer Power BI Desktop après avoir effectué la sélection.

 

 

 

 

 

 

2. Utiliser des cartes personnalisées

Vous pouvez utiliser des cartes personnalisées avec le visuel « Carte de formes » tant qu’elles sont au format TopoJSON. Si votre carte est dans un autre format, vous pouvez utiliser les outils en ligne tels que le Modélisateur de carte pour convertir vos cartes shapefiles ou GeoJSON au format TopoJSON.

Pour utiliser votre fichier de carte TopoJSON :

1. Ajoutez un élément visuel ShapeMap à votre rapport
2. Ajoutez des données aux compartiments « Emplacement et Saturation » des couleurs.
3. Ensuite, dans le volet « Visualisations » sous l’onglet « Format » sélectionnez l’icone indiquée par (1) dans l’image
4. Développez la section Forme et sélectionnez + Ajouter une carte.

 

 

 

 

 

 

3. Créer une carte personnalisée

3.1 Télécharger une carte personnalisée

Nous allons chercher un exemple de carte via des données OpenData , par exemple :  https://data.bordeaux-metropole.fr/data.php?themes=1 . Notre objectif : créer une carte personnalisée de 22 communes.

L’exemple pris ici représente les limites des 28 communes de Bordeaux Métropole. (Téléchargé en ESRI ShapeFile RGF93/Lambert93 ).
Une fois téléchargé, le fichier Zip comporte 4 éléments.

Nous allons nous intéresser principalement au fichier FV_COMMU_S.shp.

  • 1ère étape :  convertir le fichier au bon format avant de le passer en TopoJSON via le site mapshaper.org
    Pour se faire, on peut installer l’application gratuite QGis. QGIS est un logiciel SIG libre multiplate-forme qui permet de créer, éditer, visualiser, analyser et publier des informations géographiques.
  •  2ème étape : installer QGis : https://www.qgis.org/fr/site/forusers/download.html
  • 3ème étape : charger une carte dans QGIS
    • Pour commencer, ouvrir un nouveau projet dans QGIS : Projet > Nouveau
    • Glisser/déposer le fichier FV_COMMU_S.shp dans l’espace blanc dédié à la création de cartes graphique.


Cette manipulation, crée une couche que vous pouvez voir en bas à gauche de l’écran :

 

 

 

 

 

 

3.2 Modifier une carte dans QGIS

QGIS propose une grande palette permettant l’édition des cartes et leur personnalisation. Dans notre exemple, nous nous limitons à sélection d’une liste de zones dans la carte intégrée.

1 – Pour sélectionner une liste de régions ou de zones contenues dans la carte, il suffit d’un seul clic  « Sélectionner les entités avec un rectangle ou un simple clic ».

 

 

2 –  Faire passer la couche en mode « éditable » pour pouvoir supprimer des zones dans votre carte. Pour ça, il suffit de faire un clic droit sur la couche puis de basculer en mode édition.

 

 

  •  3 – Il ne reste plus qu’à sélectionner les zones à supprimer, puis à cliquer sur « Suppr. » du clavier.

 

 

 

 

 

 

Remarques :
On peut afficher les clés de la carte en cliquant sur « F6 ».

 

 

 

Pour avoir des informations sur une zone, il faut sélectionner le bouton « Identifier les entités » se situant dans la barre de menus ou bien en cliquant sur « Ctrl + Maj + I », puis sélectionner les zones souhaitées.

 

 

 

 

 

3.3 Exporter une carte depuis QGIS

Pour exporter la carte éditée,  clic droit sur la couche > Exporter > Sauvegarder les entités sous…

Ensuite, donnez un nom à votre carte puis sauvegardez avec le SCR par défaut : « EPSG:4326 – WGS 84 »

 

 

 

 

 

 

 

3.5 Convertir la carte en TopoJson

Il ne reste désormais plus qu’à passer la carte sauvegardée  depuis QGIS vers le site https://mapshaper.org/ puis exporter cette carte au format TopoJSON.

4. Intégrer une carte à Topojson

Dernière étape, intégrer la carte dans Power BI.

Etape préalable : avoir une table avec les clés de la carte et des valeurs pour obtenir des couleurs.
Pour l’exemple, on crée une table à la main avec des valeurs arbitraires. En revanche, les clés de la carte (les villes) doivent respecter la casse.

On peut s’aider des clés affichées dans QGIS en cliquant sur « F6 ».
Etape intermédiaire :
o Sélectionner le visuel « Carte de forme » ou « ShapeMap » dans Power BI
o Mettre les villes dans l’« emplacement » et les valeurs dans « Saturation de la couleur »
o Dans l’onglet format > Forme > Ajouter une carte : sélectionner la carte au format TopoJSON.

Et le tour est joué !

Partager cette publication