Comment migrer sa BI sur le cloud Azure

Comment migrer vers le cloud

Comment migrer sa BI sur le cloud Azure

Comment migrer vers le cloud

DSI, Responsable informatique ou BI, si la question de migrer vers Azure vous effleure, elle est souvent liée à ces interrogations :

  • Réduire le coût de possession,
  • Gagner en agilité
  • Ne plus vouloir gérer des problématiques d’infrastructure,
  • Limiter l’obsolescence des serveurs/logiciels.

Découvrez rapidement comment se déroule la migration de plateformes BI vers Azure. L’exemple sélectionné  se borne à un exemple de migration de type SQL Server OnPrem vers Azure SQL Database.

Une migration SQL Server OnPrem vers Azure se découpe en 3 grandes étapes. Si ces étapes sont réalisées dans l’ordre, l’impact sur votre production en sera réduit.

Migration des données, Création portage des jobs d'alimentation, actualisation des clients

 

1) Première étape : la migration des données

Microsoft propose maintenant un outil gratuit très utile : Microsoft Data Migration Assistant que vous pourrez télécharger ici.

Microsoft Data Migration Assistant permet deux choses : analyser la compatibilité de vos bases actuelles avec Azure et la migration des jobs d’alimentation.

En effet, il permet d’analyser la compatibilité de vos bases avec

  • SQL Server (surtout utile lors d’un upgrade d’une version locale),
  • Azure SQL Database,
  • SQL Server en mode machine virtuel.

Il restitue un descriptif final des efforts pour parvenir à une compatibilité.

résutat de l'analyse de Microsoft Data Migration Assistant

La migration de vos bases par Microsoft Data Migration Assistant est réalisée en recréant le schéma de vos bases et en copiant vos données sur la cible.

2) Deuxième étape : la migration des jobs d’alimentation

Conseil : Durant cette phase de migration, le point crucial est de conserver les chaines d’alimentation OnPrem actives. Pour que cela soit possible et pour plus de sécurité il est nécessaire de figer autant que possible les évolutions sur bases et jobs.

Azure possède un service natif permettant entre autres de faire de l’ingestion traditionnelle : Azure Data Factory. Microsoft déploie actuellement la version 2 de ce service. Dans cette version une fonctionnalité a retenu notre attention puisqu’elle permet d’exécuter des jobs qui ont été conçus pour SSIS onPrem. Cet avantage n’est pas négligeable surtout lorsque l’on a quelques jobs SSIS à migrer !

Dans cette étape, il « suffit » de déployer les jobs historiques vers le Azure-SSIS en les adaptant légèrement (modifier les chaines de connexion par exemple). Mais il peut être intéressant de regarder ce qui est proposé nativement dans Azure Data Factory. En effet, ce service peut orchestrer de larges flux de données avec des actions intermédiaires comme par exemple exécuter un modèle de Machine Learning. Mais surtout, cela vous permettra de réduire vos coûts rapidement.
Au terme de cette étape, vous devez avoir un résultat identique entre vos bases locales et celles présentes sous Azure.

3) Troisième étape : la migration des clients

Vos bases sont maintenant alimentées, il reste à couper le cordon avec les bases historiques. Ici, nous ne pouvons que vous conseiller de faire une migration client par client et regrouper autant que possible vos clients par bases/serveurs. Cela vous permettra de décommissionner plus rapidement et de manière plus sécurisée vos bases de données.

Conclusion

En suivant ces étapes nous avons réussi à migrer nos bases de données SQL vers Azure, de quoi vous aider pour vous donner envie de franchir le pas vers une migration de vos données sous Azure.

Partager cette publication