Comment bluffer sa hiérarchie avec Power BI ?

Comment bluffer sa hiérarchie avec Power BI ?

Après des heures et des heures de travail sur le jeu de données, j’arrive à sortir mes premiers graphiques. Tout fier, je les montre à Jean-Jacques aux RH, et là c’est le drame ! « Mais c’est moche ! C’est ça Power BI ? Je fais pareil dans Excel ! ».

Jean-Jacques peut être acerbe, il est connu dans le service pour être franc. Mais le pire dans l’histoire, c’est qu’il a raison. Le choix de ce rose fuchsia est effectivement discutable…Et oui, je lui montre des histogrammes et des camemberts. C’est dynamique, mais proche de ce qu’il peut faire dans Excel…

Alors, fort de mon expérience, je lui montre ce qu’on peut faire avec, et là : « Mais t’aurais dû commencer par-là !!! En 5 min, t’as mis Excel K.O ! »

Alors quelles sont les 5 fonctions qui font mouche à chaque fois face à Jean-Jacques et aux autres incrédules ? Voici mes secrets :

LE QUESTIONS & REPONSES :

Lui, il était là dès le début. Et effectivement, c’est une des raisons pourquoi Power BI se démarque dans les études Gartner et cie.

Microsoft a compris que la donnée doit être accessible sans avoir fait Bac +10 en informatique (ce que j’ai, je vous assure !). Et quel plus beau plaisir que de poser des questions en langage naturel et d’avoir un graphique correspondant à sa réponse ? « Quel était mon CA le mois dernier ? Quel est mon top produit sur le mois de mai ? » Tadaaa ! Alors, bluffé Jean-Jacques ?

La doc officielle Microsoft : https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/power-bi-visualization-introduction-to-q-and-a

L’ANALYSE DES TENDANCES (INSIGHTS) :

Saviez-vous que sur un histogramme ou une courbe, avec un clic droit/Analyser, Power BI propose automatiquement « Expliquer la hausse/la baisse » ou « Expliquer la répartition » ! Et derrière les algos de chez Microsoft vont analyser le jeu de données et répondre par exemple « La catégorie de produit ABC enregistre la baisse la plus forte entre les deux années », et ce, pour plein de facteurs différents. Donc, au-delà de simplement représenter les données, l’outil propose un premier niveau d’analyse sans avoir recours à des heures d’exploration de la donnée. Analyste, cette fonction est pour vous ! Des heures de travail gagnées !

La doc Microsoft : https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/desktop-insights-find-where-different

LES CARTES ET LES ZONES PERSONNALISEES :

« Les cartes, c’est bateau dans les outils de BI ». Merci JJ, mais est-ce que tous les outils permettent d’ajouter des données d’infographie ? La population, le revenu moyen voire le temps de trajet par rapport à un point ?

Et bien ici, c’est faisable.

https://doc.arcgis.com/fr/maps-for-powerbi/

Mais de plus, on a la possibilité de créer ses propres fonds de carte grâce à un outil : le Synoptic Panel, développé par OKViz. Le principe est simple. A partir d’une image, on sélectionne des zones cliquables qu’on va pouvoir relier à notre jeu de données

Imaginons qu’on travaille pour un stade de foot qui veut gérer ses ventes par rapport à l’emplacement (tribunes, blocs de sièges), en sélectionnant directement l’emplacement, les données se mettent à jour. Dans le domaine médical, on pourrait avoir une cartographie des muscles, ou dans un SI, une carte des postes de travail.

On crée les zones cliquables ici : https://synoptic.design/#

On télécharge ensuite le complément : https://okviz.com/synoptic-panel/

https://powerbi.microsoft.com/fr-fr/blog/visual-awesomeness-unlocked-using-the-synoptic-panel/

LES INFO-BULLES

Les info-bulles sont des éléments qui s’affichent en passant la souris sur l’élément. En général, on va avoir les informations correspondantes à la donnée.

Mais avec Power BI, on peut afficher des données complémentaires, et comme on l’entend. On va définir les éléments à afficher : une information, un camembert (le fameux !), voire une carte !

Puis on va aller dans les options du visuel afin de définir l’info-bulle à afficher. Essayez-le, c’est magique !

https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/desktop-tooltips

LES INFLUENCEURS CLES :

J’ai fini ma présentation à Jean-Jacques par une bombe. Les influenceurs clés.

Depuis février 2019, Power BI intègre des visuels boostés à l’IA pour sortir des analyses directement.

Le premier de la série s’appelle les influenceurs clés. En substance, cela reprend des éléments de l’analyse des tendances. Sauf que…

Voilà comment ça marche. On va mettre un indicateur à analyser. Ma quantité de produits vendus, mon CA ou ma marge nette par exemple. Et derrière, on va lui donner les dimensions à analyser : saisonnalité, catégorie de produit, fabricant, pays de vente, segmentation client etc.

Ensuite, on laisse Dumbledore faire, et on va avoir quels sont parmi les dimensions données et de quelle manière lesquelles influencent le plus mon indicateur à la hausse ou à la baisse.

Je vais avoir par exemple : « Si le mois est septembre, mon chiffre d’affaires augmente de 1M », « Si le produit est ABC, ma marge nette moyenne augmente de 6€ », « Si le fournisseur est AAA alors mon niveau de rentabilité augmente de 3% »

One more thing : En cliquant sur les « Top Segments », Power BI va proposer des segments porteurs dans le jeu de données.

Exemple : Mon segment 1 contient 12% du jeu de données et est composé des Produit ABC dont la segmentation client est « Client dont la fréquence d’achats est supérieure à 2 fois par an ». Avec ce segment, ma marge nette qui augmente de 4,3€ ».

https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/visuals/power-bi-visualization-influencers

Alors ? Convaincu Jean-Jacques ?

Partager cette publication